Présentation

Inauguration du Mémorial de l'internement et de la déportation

Le 23 février 2008 a été inauguré à Compiègne le Mémorial de l'internement et de la déportation sur le site même de l'ancien camp de Royallieu à Compiègne. Depuis, 90 000 visiteurs ont franchi le seuil de ce lieu d'histoire et de mémoire dont 25 000 élèves, du primaire aux études supérieures. Les fonds s'enrichissent de donations alors que de nombreux renseignements nous parviennent jours après jours, notamment afin de compléter le Mur des Noms.

Le Camp de Royallieu

La caserne de Royallieu a été construite en 1913 et regroupe 25 bâtiments sur une surface de 16 hectares. De 1941 à 1944, elle fut transformée par l'armée allemande en l'un des principaux camps de transit de France. Près de 45 000 personnes y ont été acheminées : internés politiques, résistants, pour beaucoup communistes, civils russes ou américains et juifs. Déportés, soumis au travail forcé et aux mauvais traitements, près de la moitié décède pendant le transport ou dans les camps.

Le Mémorial de l'internement et de la déportation

De l'ancien camp sont conservés trois bâtiments qui deviennent eux-même objets d'exposition. Toutes les matières, couleurs et décors qui ont été utilisés depuis sa construction en 1913 ont été dévoilés par des procédés ingénieux. Pour mettre en scène le site, une frise  retrace  son histoire dans la Seconde Guerre mondiale. Elle est accompagnée d' écrans, de vidéoprojecteurs et de haut-parleurs. Documents originaux et témoignages viennent se compléter pour une meilleure compréhension.

Maitrîse d'ouvrage : Ville de Compiègne

Partenaires de la maîtrise d'ouvrage:

Ministère de la défense
Conseil régional de Picardie
Conseil général de l'Oise
Fondation du Patrimoine
Caisse des dépôts et consignation
Fondation pour la Mémoire de la déportation

Assistants et conseils de la maîtrise d’ouvrage :

Les clés du patrimoine, programmistes
Christian Delage, historien et réalisateur, chargé de l’élaboration du parcours historique
Fondation pour la mémoire de la déportation, Yves Lescure, Cyrille Le Quellec, Beate Husser
Service départemental d’archéologie
Conservare, conservation et restauration des objets, conseil en conservation préventive
Apave, bureau de contrôle technique
Becs, bureau sécurité protection santé
Heymann, Renoult Associées, communication, relations presse

Conception architecture, scénographie, ingénieries – maîtrise d’oeuvre :

Jean-Jacques Raynaud, architecte et scénographe
Sirectec, bureau d’études techniques
Malice Images, conception et réalisation de la scénographie audiovisuelle, réalisation des témoignages, direction des productions audiovisuelles
LM communiquer, graphistes, scénographie, signalétique, identité visuelle
Raymond Belle, éclairagiste
LTA, économistes de la construction
AVLS, acousticiens
Paysage et Lumière, paysagistes Didier Ghislain, perspectives

Sources audiovisuelles et archives :

Fondation pour la mémoire de la déportation
Mémorial de la Shoah
Archives départementales de l'Oise
Musée de la Résistance Nationale
Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes
Bureau des archives des victimes des conflits contemporains
Kilaohm productions
Prêts,dons et dépôts de particuliers

de g. à droite: Jean-Jacques Raynaud, Architecte et scénographe, Claude Gewerc, Président du Conseil Régional de Picardie, Philippe Marini, sénateur de l'Oise -Maire de Compiègne, Christian Poncelet, Président du Sénat, Guy ducoloné, Ancien Résistant déporté, Marie-Josée Chombard de Lauwe, Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

ZoomVue aérienne du camp

ZoomVue aérienne du Mémorial

ZoomBaraques

ZoomIntérieur

ZoomJardin de la mémoire